Palais de Bahia - Guide Maroc - Hors Circuit

Palais de Bahia

À Marrakech, la cité ocre si précieuse au Maroc, plusieurs monuments démontrent la beauté de l’architecture arabo andalouse, des anciennes techniques de décoration et des jardins maghrébins. Le Palais de la Bahia en est une vitrine. Choisi à juste titre, son nom signifie « brillance ».

Histoire

La fondation du Palais de la Bahia à Marrakech remonte au milieu du XIXe siècle. C’était l’une des plus somptueuses résidences de son époque, où le ministre Ahmed bin Musa al-Sharqi et ses quatre épouses habitaient.

A la mort du sultan Hassan Ier, son fils Al-Saghir Abdulaziz n’avait que 14 ans. Ahmed devint son « Grand vizir » et prit la direction des affaires de l’Etat, le temps que le jeune sultan grandisse. Avant lui, son père Si Musa était le grand vizir du sultan Mehmed IV et Hassan Ier. En 1859, il commanda la création du palais, que son fils acheva et nomma « Bahia » en l’honneur de sa compagne favorite.

On raconte que Hammad convoqua les meilleurs architectes et les artisans du Maroc, dont l’éminent Haj Muhammad bin Makki Al-Masafioui, pour construire Palais de la Bahia. Il fit importer du gypse et du marbre d’Italie, en échange du sucre marocain, pour réaliser les décorations. Après son décès en 1900, le ministre al-Sadr al-Azam al-Madawi al-Kidawi érigea un étage supplémentaire.

Lorsque le Maroc se soumit au régime du protectorat français en 1912, le Général Michel Hubert Loti implanta son quartier général au Palais de la Bahia. Il équipa le bâtiment de l’électricité, d’un télégraphe, d’un téléphone, d’un radiateur et de ventilateurs. Après sa mort en 1934, le complexe devint une base d’accueil et de détente des officiers militaires de la France.

Après la déclaration de l’indépendance du Maroc en 1956, le roi Mohammed V prit le Palais de la Bahia comme résidence. Le complexe devint ensuite le siège de la Fondation de la coopération nationale, jusqu’à ce que le roi Hassan II confie sa gestion au ministère de la Culture afin de le transformer en une attraction touristique à Marrakech.

Le Palais de la Bahia au cinéma

Le Palais de la Bahia a accueilli depuis de nombreuses années le tournage de films arabes et internationaux, dont les plus notables sont, « Le lion du désert ou Lawrence d'Arabie » de David Lean, « Cent mille dollars au soleil » d’Henri Verneuil, « Ali Baba » de Gareth Polo et « Casablanca » de Michael Cortez. De nombreuses séries arabes y ont également été réalisées.

Découvrir le Palais de la Bahia

Rassurez-vous, le Palais de la Bahia, malgré ses changements de propriétaires, a conservé sa splendeur d’origine. Ses décorations impressionnent toujours. Seul bémol, il manque le mobilier dans les chambres. Après le décès du Grand vizir, plusieurs personnes, y compris ses conjointes et le sultan lui-même, ont récupéré les meubles, les ornements et tout ce qui pouvait être amovible dans les pièces. La plupart des chambres sont donc vides, mais cela n’enlève rien au charme général du monument. D’ailleurs, la famille royale marocaine l’utilise encore pour héberger les dignitaires en visite à Marrakech. Lorsque le palais n’est pas occupé, vous pouvez explorer certaines parties.

De la pierre, des mosaïques et des arbres

Adjacente à l’une des rues pittoresques de la ville rouge, la grande porte de fer du Palais de la Bahia préserve un héritage architectural ainsi que les souvenirs des grands dirigeants du Maroc. Laissez-vous séduire, franchissez le portail et plongez dans un monde à part.

Le Palais de la Bahia occupe une superficie de 20 hectares. Le complexe compte au total 150 chambres, ainsi que plusieurs cours et jardins. Passée l’entrée, vous vous retrouvez dans une première cour à arcades. Prenez le temps de profiter des lieux, puis rejoignez le Petit Riad. Cet espace est composé d’un jardin clos de trois salons. Admirez les plafonds en bois peints, ainsi que les stucs sculptés de motifs complexes, typiques des édifices marocains. L’une des trois pièces s’ouvre sur la grande cour pavée de marbre blanc de Carrare. Promenez-vous le long des allées pavées de mosaïques zelliges entre les différents quadrants de la grande cour. Contemplez la fontaine soigneusement édifiée au centre de l’espace. Parcourez ensuite les galeries environnantes pour découvrir une belle série de carreaux de céramique bleus et jaunes.

Continuez votre visite dans le Grand Riad, de l’autre côté de la cour, qui date du temps de Si Musa. Dans cette section, laissez-vous enivré par les parfums d’orangers, de jasmins et de bananiers qui parsèment les jardins. Les compartiments environnants présentent aussi une splendide collection de mosaïques de zelliges, ainsi que des plafonds en cèdre sculpté. Le Grand Riad est connecté au harem et aux logements privés des amantes du Grand vizir. En outre, le Palais abrite une mosquée, un hammam et des écuries.

Bien que le marbre du Palais de la Bahia provienne originellement d’Italie, elle a été transportée sur le site depuis la ville impériale de Meknès, à 475 km au nord de Marrakech. On dit que les pierres appartenaient auparavant au Palais d’El Badi, situé à quelques encablures de la Bahia. Le sultan Moulay, lorsqu’il a édifié son palais à Meknès, a dépouillé le complexe de tous ses matériaux précieux pour les réutiliser en guise de décorations.

Informations pratiques

Comment s’y rendre ?

Le Palais de la Bahia se trouve sur la rue Riad Zitoun El Jedid, au sud-est de la Médina de Marrakech, non loin du quartier juif de Mellah.

Horaires et tarifs

Le Palais de la Bahia est accessible tous les jours de 9h à 17h, sauf lors des visites royales et autres cérémonies importantes. L’entrée coûte 70 Dirhams marocains. Pour profiter de tous les atouts du complexe, prévoyez au moins une heure et demie de visite. Bien qu’il existe quelques panneaux de signalisations, il peut être difficile de s’orienter, car l’endroit est immense. Si vous voulez prendre des photos au calme, essayez d’arriver tôt le matin, avant l’ouverture du site. Le Palais devient rapidement bondé après cela. N’hésitez pas à engager un guide pour optimiser votre visite.

Membre de Nomadays
Le réseau de spécialistes locaux

Bonjour

Je suis Luc de "Hors Circuit". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
00 212 (0) 661 09 06 04