Lac Iriki

Quelques petites villes et villages du sud du Maroc peuvent ouvrir aux voyageurs la porte du Sahara occidental, un immense sanctuaire naturel qui se caractérise par quelques havres de fraicheur pittoresques. Parmi eux se démarque le lac Iriki, une réserve qui se dresse entre le fleuve Drâa et les contreforts sud de l’Anti-Atlas, à proximité de la frontière algérienne.

Cette zone, le plus souvent asséchée, se caractérise par des paysages désertiques. La végétation se compose en effet de savane d’acacias et de steppe arborée. Elle est également fréquentée par des animaux, tels que les gazelles du sud, les mouflons à manchettes, les hyènes ainsi que de nombreux reptiles comme les lézards, les serpents, les caméléons

En période humide, en octobre, novembre et décembre, le lac Iriki devient un lieu d’escale et d’hivernage pour plusieurs oiseaux migrateurs comme les flamands roses et les oies… Hormis la faune et la flore, la quasi-totalité de la population de ce lieu est constituée de nomades originaires, pour la plupart, de M’hamid. Ils pratiquent la transhumance et passent par cette zone de pâturage riche. En tout, la zone d’Iriki est un espace dédié à l’écotourisme responsable.

Histoire

Le lac Iriki fait partie des aires protégées marocaines créées entre 1924 et 1994. Il s’affiche également parmi les 24 zones humides inscrites sur la liste du RAMSAR pour la conservation des habitats des oiseaux migrateurs du paléarctique occidental. Sa gestion est depuis longtemps assurée par le Haut Commissariat des Eaux et Forêts et à la lutte contre la Désertification (HCEFD).

Le lac Iriki aujourd’hui

Havre de paix pittoresque, le lac Iriki est aujourd‘hui l’un des hauts lieux touristiques du sud marocain. Ce lac est l’une des zones à visiter lors d’une visite dans le parc national du même nom.

Votre circuit propose une immersion dans cette zone saharienne pour passer un séjour inoubliable. C’est l’occasion de contempler les paysages hallucinants décorant le lac Iriki et ses alentours.

Le lieu est également un point de rencontre pour les amateurs de vie sauvage. Il est l’endroit idéal à partir duquel on peut observer quelques faunes sahariennes, gazelles du sud, mouflons, hyènes…sans oublier les différentes espèces de reptiles qui vivent aux alentours.

Que faire au lac Iriki ?

Le trek est la principale activité de voyage à faire dans la partie sud marocaine.

· D’abord, il faut parcourir le lac Iriki et ses alentours. Lorsqu’il est asséché, nous pouvons traverser la surface souvent rigoureusement plate de ce bassin. Cette randonnée est à faire pour les amateurs de grands espaces.

· Un peu plus loin, nous pouvons faire une petite pause pour déjeuner en pleine nature. Cela nous donnera sûrement la sensation d’être seul au monde.

· Prendre quelques photos pour immortaliser ce moment passé dans le désert marocain.

  • Faire un safari pour observer les animaux sauvages vivant sur place. Les gazelles du sud, les hyènes, les mouflons à manchettes ainsi que d’autres mammifères sont à découvrir. Il y a également les geckos, les caméléons, les lézards et les autres reptiles et insectes.
  • Si nous y sommes en période humide, nous aurons l’occasion d’observer les oiseaux migrateurs qui peuplent le lac. Les flamands roses, les oies, les canards… seront au rendez-vous.
  • Pour y faire une sortie culturelle, il ne faut pas rater les endroits où nous pouvons voir des gravures rupestres, vestiges préhistoriques encore intacts après des milliers d’années.

· Si nous avons le temps, le lac Iriki et ses alentours nous offrent des lieux dans lesquels nous pouvons bivouaquer. Avant de dormir, il ne faut pas oublier le fameux feu de camp et le barbecue.

  • Il faut se lever tôt pour ne pas rater le magnifique lever du soleil dans le désert marocain.

Quand partir ?

La zone d’Iriki possède un climat désertique chaud, puisqu’elle se trouve dans le Sahara. Elle est ainsi accessible tout au long de l’année.

Toutefois, les voyageurs qui cherchent à assister à des spectacles sauvages privilégieront surtout la période humide. En effet, le lac Iriki est un lieu humide temporaire qui accueille durant cette phase plusieurs oiseaux migrateurs tels les flamands roses, les oies, les foulques…

Et ce n’est pas tout, les mammifères et les autres animaux de la réserve rejoignent également ce point d’eau pour se rafraichir. Les visiteurs verront certainement la scène sauvage entre proies et prédateurs.

Comment s’y rendre ?

Le lac Iriki se trouve dans le parc national Iriki, non loin de la frontière algérienne. Il est à 150 kilomètres au sudd’Ouarzazate et à 80 kilomètres au sud-ouest de Zagora.

L’aéroport international le plus proche est ainsi celui d’Ouarzazate, qui reçoit, presque tous les jours, des vols venant des grandes villes européennes. Réservons alors un vol direct Paris-Ouarzazate pour prendre ensuite un taxi, un bus ou une voiture de location pour aller au lac Iriki.

Depuis Marrakech le trajet peut être très long et demande quelques jours, mais les paysages durant le voyage en valent la peine. Depuis la ville rouge, nous traverserons les routes scéniques du Haut-Atlas et les plaines rocailleuses avant d’arriver aux dunes du désert où se cache le parc national d’Iriki.

Comment circuler ?

Le lac Iriki représente une halte inédite pour les voyageurs sillonnant le territoire sud marocain. C’est le lieu idéal pour faire une pause ou découvrir les richesses naturelles du Sahara occidental. Quelques moyens de déplacement sont propices pour parcourir ce bout de paradis.

À pied : le lac Iriki est avant tout un espace à découvrir à pied. Les voyageurs en groupe ou en couple peuvent se balader jusqu’à ce qu’ils trouvent un endroit idéal pour passer la journée.

En 4X4 : rien ne nous empêche de faire le tour de la réserve en 4x4. La voiture est robuste et tout terrain donc nous pouvons même franchir les pistes difficiles pour aller aux endroits plus reculés.

En quad : ce moyen de déplacement est pour les amateurs de sensations fortes. Le guide, lui aussi en quad ainsi qu’un 4x4 d’assistance nous guideront vers les lieux où nous pouvons passer une journée agréable.

À dos de dromadaire : au rythme de ces animaux, nous parcourons les bords du lac Iriki tout en admirant ses paysages pour arriver aux lieux prévus pour l’excursion. C’est d’ailleurs le moyen de déplacement le plus prisé des vacanciers.

Bonjour

Je suis Luc de "Hors Circuit". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Appelez-nous au
00 212 (0) 661 09 06 04