Les gorges du Ziz

Le fleuve Ziz traverse une vallée avec de nombreuses villes qui constituent la plus grande palmeraie du Maroc : l'Oasis du Tafilalet. Les gorges du Ziz sont ainsi un lieu surplombé de falaises, qui permet l'irrigation de palmeraies. Parmi les villes étapes qui jonchent les gorges du Ziz, il y a Errachidia, qui est une halte parfaite pour visiter ce site. Située à l'est du pays, Errachidia héberge les touristes qui veulent se rendre dans les gorges du Ziz. C'est ainsi que cette région rallie la montagne au désert, pour un panorama exceptionnel.
Les gorges du Ziz sont localisées au cœur de falaises de calcaire, et le fleuve nourrit les palmeraies et oasis environnantes. Les falaises rouges qui longent les gorges du Ziz sont étonnantes, et offrent des images rares. Les routes sillonnent ainsi entre les falaises, et le long du Ziz vivent des nomades, les Berbères. Ces nomades sont là pour profiter de l'eau du Ziz, qui permet les cultures et l'élevage de petits bétails. Cette population hors du temps vit ainsi en parfaite harmonie avec la nature. Les oasis sont luxuriantes, et cette verdure tranche avec le reste du paysage. Ces havres de paix sont les dernières oasis avant le désert saharien. À la fin du 20e siècle, de précieuses découvertes ont été faites sur ce site, comme par exemple des vestiges de dinosaures qui étaient inconnus jusque-là. Cette découverte prouve que déjà à la préhistoire, les gorges du Ziz étaient un lieu de passage. Des casbahs sont présentes dans la vallée, et le Ziz renferme l'une des plus belles, celle d'Ifri, où le barrage forme un étang magnifique bordé de palmiers. La porte d'Erfoud ferme la traversée du Ziz, et annonce le désert.
Les gorges du Ziz peuvent être découvertes en voiture, en bus ou en camping-car. Il est alors possible de se poser et de rester une nuit en bivouac au sein même de ce site époustouflant. Des guides au départ entre autre d'Errachidia proposent des haltes chez les Berbères, pour percer le mystère de leur culture, et découvrir leur accueil chaleureux. Certains nomades par contre restent très sauvages, et n'osent pas s'approcher des touristes. Les femmes en particulier sont farouches, et il est possible de les voir seulement de loin. Les gorges du Ziz renferment ainsi encore quelques secrets.
Les villes qui se trouvent dans la vallée accueillent les vacanciers, dans des maisons d'hôtes pour un hébergement chez l'habitant. Ce type de séjour permet une vraie immersion dans la culture marocaine.

Bonjour

Je suis Luc de "Hors Circuit". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Appelez-nous au
00 212 (0) 661 09 06 04