Le jour de l´Achoura

Le jour de l´Achoura

Dix jours après le jour de l’an hégire, le jour de l’Achoura reste ancré dans les traditions et la culture marocaines. Fête de l’enfance, il permet aussi de célébrer le partage et la charité.

 

L’interprétation d’une fête religieuse

 

Au sein de la religion islamique, le Jour de l’Achoura revêt une place particulière, tant son interprétation est diverse et variée. Le jour de l’Achoura provient du terme achara, signifiant 10. Le jour de l’Achoura se célèbre bien le dixième jour du 1er mois de l’année hégirienne, le Muharamm.

 

L’existence de cette commémoration repose sur le souvenir de Mahomet, qui après avoir vu les Juifs jeûner, estima qu’il était de son devoir, d’en faire de même. Les textes mêmes (et donc les interprétations) diffèrent, mais le jour de l’Achoura peut être considéré comme une période de jeûne. Néanmoins, avec le mois du jeûne, le Ramadan, le jour de l’Achoura ne se fit plus obligatoire ou tout du moins perdit-il de sa portée.

 

Désormais, le jour de l’Achoura reste diversement interprété et célébré, en fonction des régions, mais aussi des courants spirituels présents au sein de chacune des communautés musulmanes concernées.

 

Au Maroc, le jour de l’Achoura, même s’il reste de manière générale et traditionnelle, une journée de jeûne, se caractérise aussi par la Fête de l’enfance et du partage.

 

Le jour de l’Achoura au Maroc

 

Au Maroc, le jour de l’Achoura reste donc la Journée de l’enfance. Les enfants sont vêtus de nouveaux habits, et on leur offre des cadeaux, des jouets bien souvent, même si la tradition des taarija (ces petits tambours de peau de chèvre tendue) persistent dans certaines régions. Ils sont mis à l’honneur, pendant que les adultes respectent le jeûne d’une journée.

 

Les adultes, eux, se rendent en général au cimetière pour honorer les défunts, tout en emportant avec eux de quoi effectuer une distribution aux plus démunis. Aussi, vous verrez les plus nécessiteux se regrouper autour des lieux de sépulture, pour recevoir des dattes, et autres fruits secs. Car le jour de l’Achoura reste aussi une période de charité et de partage. Une ancienne tradition prévoit qu’outre cette distribution, on devra s’acquitter de la Zakat, le don du dixième des sommes épargnées dans l’année.

 

Le soir, le jeûne est rompu en famille autour d’un couscous et d’un plateau de fruits secs. Le repas terminé, les grands enfants, les adolescents, allument de grands feux, autour desquels ils vont danser et chanter une bonne partie de la nuit.

 

Si vous êtes au Maroc le jour de l’Achoura, évitez de sortir le lendemain, le jour de Zem Zem, du nom d’un puits de la Mecque. Ce jour là, les enfants sillonnent les rues de la ville à la recherche d’une cible, qu’ils ne manqueront pas d’asperger copieusement. Ils en ont le droit, c’est le jour de Zem Zem, le lendemain du jour de l’Achoura.

 

NOS CIRCUITS
Lie a ce conseil de voyage
Parfum the Mongolie
14 jours - 2,350$
Parfum the Mongolie
14 jours - 2,350$

Bonjour

Je suis Luc de "Hors Circuit". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
00 212 (0) 661 09 06 04