La fête du travail au Maroc

La fête du travail au Maroc

Comme partout à travers le monde, le 1er mai est un jour férié au Maroc. La fête du Travail prend ici une autre ampleur, au vu des revendications et des attentes du peuple marocain.

 

L’Unisson international

 

Comme  bon nombre de pays, le Maroc a décidé de rendre la Fête du Travail comme un jour férié, mais ici plus qu’ailleurs, les revendications ouvrières, tout comme les exigences syndicales, tiennent le devant de la scène. La Fête du Travail reste le moment de l’année consacré aux travailleurs. Le Maroc avait déjà affiché son modernisme lors de son Manifeste de l’Indépendance en prenant la tête des revendications d’émancipation, et il fait de même avec la Fête du Travail.

 

Car la Fête du Travail vous apparaitra ici bien plus mobilisatrice, et les défilés syndicaux envahiront chacune des cités du pays : Marrakech bien sur, mais aussi  Rabat, Casablanca. Les syndicats rivalisent pour susciter un engouement le plus unanime possible. La Fête du Travail est ainsi l’occasion pour les nombreuses forces syndicales en présence de mobiliser leurs troupes. Et, les syndicats sont nombreux en Guadeloupe : l’Union Marocaine du travail (U.M.T.), l’Union Générale des travailleurs du Maroc (U.G.T.M.), la Fédération démocratique du travail (F.D.T.), l’Union Nationale du travail au Maroc (U.N.T.M.),…

 

Ce jour sera donc marqué par la fermeture de toutes les administrations publiques, mais aussi et surtout de nombreux commerces. Travailleur et besogneux, le Marocain veut marquer son attachement aux droits du travailleur. Et, si vous assistez à un défilé, lors de la Fête du Travail, au Maroc, vous croiriez assister à un défilé français du début du siècle, tant la revendication syndicale est forte ici.

 

Le travail au Maroc ?

 

Au Maroc, il vous suffira de vous promener dans les rues d’une agglomération, ou de traverser un village, pour vous rendre compte que le travail est une priorité pour les habitants. Car, le travail est rare ici, et les Marocains et Marocaines profitent de cette fête du travail pour exprimer leurs craintes et leurs inquiétudes.

 

Avec un taux de chômage avoisinant les 20 %, le Maroc peine à voir son économie se développer. Une économie, basée essentiellement sur l’agriculture et le tourisme. Or, les aléas météorologiques de ces dernières années (6 sécheresses sur les 10 dernières récoltes) sévissent, c’est toute l’économie, qui s’en trouve fragilisée. Les perspectives, même si elles semblent s’éclaircir, ne sont guère propices à un optimisme effréné.

 

C’est pourquoi la fête du travail est l’occasion, pour de nombreux habitants, d’exprimer leurs craintes et leurs doutes en un avenir, qui ne leur semble pas source de promesses. Néanmoins, le caractère marocain fait que ces revendications restent bon enfant, puisqu’elles ambitionnent toutes à une seule finalité : faire de la fête du Travail une fête plus festive.

 

NOS CIRCUITS
Lie a ce conseil de voyage
Parfum the Mongolie
14 jours - 2,350$
Parfum the Mongolie
14 jours - 2,350$

Bonjour

Je suis Luc de "Hors Circuit". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Appelez-nous au
00 212 (0) 661 09 06 04