Vallée du Drâa

Nichée en plein pays berbère, au sud du Maroc, la Vallée du Drâa est un véritable havre de fraicheur qui mérite d’être parcouru. Cette pittoresque oasis s’étend sur une longueur de près de 200 kilomètres et abrite plusieurs endroits marquant la spécificité du territoire marocain. Prenant source à la ville d’ Ouarzazate, elle est faite de montagnes et d’étendues désertiques.

La Vallée du Drâa est un lieu vraiment unique qui se démarque avant tout par ses richesses naturelles. Elle se caractérise surtout par le fleuve Drâa qui puise ses sources dans l’Atlas pour se jeter dansl’océan Atlantique. Le bord de cet oued est agrémenté de forêts de palmiers composées également d’autres arbres typiques pour former une végétation luxuriante. Les paysages aux alentours dévoilent aussi les premiers déserts de pierre et de sable.

Hormis le fait que ce lieu soit un sanctuaire naturel, la Vallée du Drâa doit sa renommée à ses vestiges du passée représentés par les ksours et les casbahs qui la décorent, ces fameux petits villages anciens fortifiés et ces bâtiments en mur pisé qui se dressent au milieu de nulle part. Parmi une cinquantaine d’oasis dans cette Vallée, celle de Tamnougalt est la plus marquante.

Histoire

Avant tout, la Vallée du Drâa était un lieu de passage et d’échanges importants pour les caravanes venus du désert. Elles se rendaient et parcouraient le Sahara jusqu’à Tombouctou pour le commerce de sel, d’esclaves, de marbre ainsi que de différentes épices et de produits artisanaux faits en argent ou en or.

Couloir reliant le Sahara et quelques villes marocaines, la Vallée du Drâa est, depuis longtemps, un des axes stratégiques dans le pays. Plusieurs tribus voulaient ainsi conquérir le lieu, mais les habitants, ne voulant pas quitter cette terre fertile, furent obligés de résister contre leurs ennemis. D’où les différentes guerres tribales qui se succédèrent.

Pour mieux se protéger, ses occupants bâtirent des greniers communaux fortifiés et des tours de gardes. Certains de ces bâtiments en pisé ocre ont réussi à traverser le temps et sont devenus aujourd’hui de majestueux sites patrimoniaux.

La Vallée du Drâa aujourd’hui

Avec sa nature et son histoire riche, la Vallée du Drâa n’arrête pas d’attirer les curieux en quête de dépaysement total. Cet endroit est devenu une attraction touristique où se rendent les voyageurs voulant admirer quelques paysages typiques du territoire sud marocain. Le bord de l’oued Drâa, décoré par les palmeraies verdoyantes, est, par exemple, l’endroit fétiche des excursionnistes.

De leur côté, les randonneurs ne manqueront pas de traverser ce bout de paradis, pendant plusieurs jours, en passant par ses oasis, ses forêts de palmiers et ses dunes.

En dehors de sa nature généreuse, la Vallée du Drâa est également un site à parcourir pour une visite culturelle. Elle doit sa renommée à ses casbahs, ses ksours ainsi qu’aux lieux où se cachent des gravures rupestres.

En fait, passer quelques jours dans cet immense sanctuaire sauvage lors de son voyage au Maroc permet de découvrir le pays et sa culture.

Le tourisme responsable

Votre agence de voyage pour un tourisme responsable et s’inscrit dans une démarche d’organisation de voyage qui respecte des principes équitables et durables.

Cet acte n’est pas fait pour des raisons publicitaires, mais pour prendre en compte la sensibilité des zones naturelles ainsi que les habitants du désert. Il est alors nécessaire de se plier à quelques règles concernant les mœurs et les coutumes des régions visitées. C'est-à-dire, respecter l’environnement, le patrimoine, les cultures ainsi que les éléments de la nature, comme l’eau de source, la faune et la flore.

Il ne faut pas laisser de déchets sur place et mettre dans un sac ceux qui sont non dégradables pour les évacuer ensuite dans des endroits usités à cet effet.

Comment s’y rendre ?

Parmi les grands aéroports internationaux du Maroc, celui d’ Ouarzazate est le plus proche de la Vallée du Drâa. Cette infrastructure reçoit presque chaque jour un vol venant des grandes villes européennes. Il est donc possible de prendre un vol direct Paris-Ouarzazate pour ensuite rejoindre la Vallée du Drâa en bus, en taxi ou encore en voiture de location.

Cet espace sauvage se trouve entre la ville d’Ouarzazate et celle de Zagora, via la N9. En effet, la Vallée de Drâa commence avec le village d’Agdz, qui se lève à 73.8 kilomètres de la première cité. Il faut traverser évidemment la route sinueuse qui est peut être la plus belle du Maroc grâce aux innombrables casbahs qui la bordent.

Par ailleurs, certains excursionnistes choisissent de commencer le voyage depuis la ville de Marrakech. Le déplacement peut être long, mais ils auront l’occasion de contempler quelques paysages célèbres du territoire marocain. Ils traverseront les routes scéniques du Haut-Atlas pour passer par les plaines rocailleuses et finir par les dunes de la zone saharienne.

Que faire dans la Vallée du Drâa ?

  • Organiser une petite excursion en famille pour admirer les paysages de la Vallée du Drâa. Le bord de l’oued Drâa et les palmeraies sont très prisés par les vacanciers.
  • Se balader au milieu de ce site pour tomber sur des endroits idylliques encore plus authentiques et moins fréquentés.
  • Rejoindre les sites archéologiques où se cachent des gravures rupestres. Cela peut être l’occasion de s’imprégner de quelques valeurs historiques de la Vallée du Drâa.
  • Partir à la rencontre des habitants qui sont presque tous des agriculteurs et des éleveurs.
  • Visiter quelques ksours et casbahs pour se rendre compte de la grandeur de l’architecture traditionnelle berbère. La kasbah de Tamnougalt fait partie des plus célèbres palais de la Vallée du Drâa. Elle promet une sortie riche en découvertes.
  • Pour les voyageurs aventureux, ils peuvent bivouaquer au cœur de la Vallée du Drâa ( feu de camp et barbecue au programme).

Bonjour

Je suis Luc de "Hors Circuit". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Appelez-nous au
00 212 (0) 661 09 06 04