Le vin rouge Marocain

Le vin rouge Marocain

16 mai 2019

Les touristes sont parfois surpris de découvrir qu’il y a une production vinicole au Maroc. Néanmoins c’est une réalité qui remonte à l’histoire de l´époque romaine, avec, déjà, la présence de vignes sauvages. Mais les premiers vignobles ne verront le jour qu’au début du XXe siècle. La première vendange date d’ailleurs de 1927. Elle a lieu dans la région de Ben Slimane. Aujourd’hui c’est le vin rouge qui est le plus prisé, loin devant le rosé et le vin blanc. Il représente d’ailleurs 74 % de la consommation locale. Cette boisson supplante d’ailleurs sur les tables marocaines les alcools forts comme le whisky et une véritable culture du vin rouge s’installe, bien que l’on estime la consommation locale à 1 litre de vin par habitant et par an.

 

La majorité des vignes et des producteurs de vins rouges se trouvent dans les régions de Berkane, Tiflet, Meknès, Benslimane, Essaouira et Casablanca. Ils sont produits à partir de cépages de grenache, cabernet et cinsault. Et les vins rouges les plus connus sont le Boualaouane, le Château Roslane, la cuvée César, la cuvée Président, Terre rouge, El Mogador, Guerrouane, le Volubilia, les Vins de Cépage Merlot, les vins de cépage Sauvignon ou Syrah, ou encore le Lumière de Gérard Depardieu. Sans oublier ce vin des contreforts de l’Atlas très prisé au Moyen-Orient, le Sidi-Brahim.

 

Si la popularité du vin rouge marocain est grandissante, cela ne doit rien au hasard. Après un recul de la superficie du vignoble dans les années 60, avec une politique massive d’arrachage de pieds de vigne, la situation s’est retournée. A partir de 1976, avec la création des Celliers de Meknès, on prend conscience des qualités des terroirs marocains, les procédés de fabrication du vin rouge s’améliorent, et la qualité des produits est de plus en plus reconnue, avec l’attribution de médailles.

 

Comme la plupart des vins d’Afrique du Nord, les vins rouges marocains sont charpentés et ont un goût du terroir très prononcé à l’image notamment de celui de Château Amjad, élaboré à partir des cépages grenache et syrah.

  Le vin rouge Marocain   

Mise en place de lieux de dégustation, élaboration d’un vin de moins de 8 degrés destiné aux femmes, vente dans les plus grands restaurants mondiaux, organisation de dégustation à l’attention des professionnels, etc., le vin rouge marocain est en plein essor. De véritables circuits d’oenotourisme se mettent actuellement en place pour le promouvoir plus encore. Sans compter que le Maroc a désormais son premier domaine grand cru : le château Ghoslane, qui fait partie de l’appellation « Coteaux de l’Atlas ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *

Bonjour

Je suis Luc de "Hors Circuit". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Appelez-nous au
00 212 (0) 661 09 06 04