Le vin blanc au Maroc

Le vin blanc au Maroc

16 mai 2019

 

Parmi les vins blancs les plus connus produits au Maroc, on trouve de très bons produits comme le Beauvallon, le Château Roslane, le Volubilia, le Sémillant cuvée président, ainsi que quelques vins blancs à bulles comme celui de la Perle du Sud.

 

Mais le vin blanc n’est pas le plus populaire. Il est largement dépassé, en termes de consommation, par le vin rouge et le rosé. Il ne représente d’ailleurs actuellement que 4 % de la consommation de vin au Maroc. Il est pourtant de bonne qualité et s’est largement bonifié depuis les années 80. Comme ses deux concurrents, il a en effet bénéficié de l’amélioration de tous les procédés de vinification qu’a connu le Maroc ces dernières années.

 

Principalement produits dans les régions situées autour de Boulaouane, Meknès, Berkane et Essaouira, les vins blancs marocains sont le fruit d’un travail sur des cépages nobles. Parmi eux, la clairette, le sauvignon, le mayorquin, le muscat, l’ugni blanc ou encore le vermention. Reste le chardonnay qui a été introduit très récemment mais qui permet de réaliser des produits de grandes qualités tels que le CB Initiales et le Médaillon blanc. La particularité de tous ces vins blancs est qu’ils se font sans macération des parties de la grappe de raisins.

  Le vin blanc au Maroc  

Généralement secs et vifs, les vins blancs marocains sont décrits par les œnologues comme des « vins nerveux », à l’image du Sémillant blanc produit par la société Thalvin. La couleur de ce dernier, d’un jaune particulièrement soutenu, est parsemée de reflets brillants et dorés. La note finale qui subsiste en bouche après l’avoir dégustée est légèrement mentholée.

 

Autre vin blanc très prisé, le CB Initiales blanc, élevé en fûts de chêne neufs. Il se caractérise par des arômes beurrés et est tout particulièrement conseillé en accompagnement de poissons et crustacés ou encore d’une blanquette de veau. D’une manière générale, les vins blancs marocains sont légers et digestes. Certains, comme le blanc du Val d’Argan, considéré comme haut de gamme, se vendent particulièrement bien à l’export. Il est vrai que le vignoble bénéficie d’une exposition privilégiée : adossé au désert et soumis aux alizés, il fait la part belle aux cépages rhodaniens. Le S de Siroua a quant à lui été Carafe d’or 2009.

 

Il est facile de trouver et de consommer ces vins blancs, directement chez les producteurs, dans les épiceries, ou à la table des restaurants. De plus en plus, le vin blanc sert également à revisiter les recettes traditionnelles du royaume, pour la confection de pâtisseries comme les cigares aux amandes, ou de plats à base de poisson tels les rougets à la marocaine.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *

Bonjour

Je suis Luc de "Hors Circuit". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Appelez-nous au
00 212 (0) 661 09 06 04