Le rituel du thé vert au Maroc

Le rituel du thé vert au Maroc

15 mai 2019

C’est la boisson nationale. Où qu’il aille dans les villes du Maroc, le visiteur est accueilli par un thé à la menthe. Que ce soit dans une boutique du souk, avant que ne démarre le jeu du marchandage, ou pour témoigner de son hospitalité lorsque l’on reçoit des invités dans une maison, à la terrasse des cafés, au cours du repas, sous une tente bédouine en plein milieu du désert…, on vous sert partout du thé à la menthe en signe de bienvenue. C’est une boisson qui n’a pas de critères sociaux, tout le monde en boit à longueur de journée, que l’on soit riche ou pauvre.

Chaque famille a d’ailleurs son maître de thé, généralement un homme, expert dans l’art subtil de concocter ce breuvage. On dépose devant lui la théière et tous les ingrédients nécessaires à la préparation du thé (thé vert, sucre, feuille de menthe et eau) à chaque repas. C’est un signe de reconnaissance de son talent. L’expert s’adonne à son rituel calmement, sans précipitation, en continuant de discuter.

Les origines de l'engouement pour le Thé vert

Cette popularité du thé à la menthe au Maroc, et plus largement dans tous les pays du Maghreb, est pourtant assez récente. Elle remonte en fait au XIXe siècle, époque à laquelle les Anglais importent du thé en Afrique du Nord à partir des ports de Tanger et de Mogador. Les Marocains qui avaient déjà coutume de boire des infusions adoptent rapidement ce thé vert auquel ils ajoutent les feuilles de menthe traditionnelles car elles sont dotées de vertus digestives et désaltérantes. Aujourd’hui, le royaume est le premier importateur de thé vert au monde, avec plus de 60000 tonnes par an.

Les variations régionales

Les goûts du thé à la menthe varient quelque peu en fonction des régions. Au sud, il est moins riche en sucre qu’au nord du pays. Par ailleurs, certains ajoutent même des pignons de pin dans les verres à thé. Très sucré et bien chaud, le thé à la menthe est toujours proposé dans des verres à thé transparents. Le service est toujours un peu spectaculaire, car la théière est placée très haut afin de produire un peu de mousse, que l’on appelle aussi « turban ». Autre rituel, le thé est servi trois fois de suite, en étant de plus en plus sucré.
  Le rituel du thé vert au Maroc  

Parmi les nombreux cadeaux que l’on peut ramener du Maroc, beaucoup sont liés à l’univers du thé. Sur les souks et dans les boutiques, on trouve toutes sortes de théières ciselées et des verres à thé transparents et colorés délicatement travaillés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *

Bonjour

Je suis Luc de "Hors Circuit". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Appelez-nous au
00 212 (0) 661 09 06 04