Le football au Maroc

Le football au Maroc

16 mai 2019

Incontestablement, le football est le sport préféré des Marocains qui sont des supporters assidus de leur équipe nationale, les Lions de l’Atlas. Ces derniers ont disputé leur premier match en 1957. Mais leur succès le plus marquant de l´histoire date de 1976, lorsque l’équipe marocaine de football remporte la coupe d’Afrique des nations.

 

L’essor du football au Maroc date de la seconde moitié du XXe siècle. Certes, avant les années 50, il y avait déjà une sélection marocaine, mais le sport se professionnalise vraiment à partir de 1955, avec la naissance de la fédération royale marocaine de football. C’est sous sa houlette qu’est organisé chaque année le championnat du Maroc, dit le Botola, depuis près de soixante ans. La division Nationale 1 compte 16 clubs, la D2 en regroupe 24. Les matchs donnent lieu à divers paris sportifs, tels que le Fofo foot.

 

Les clubs nationaux les plus titrés de la ligue 1 sont le Wydad de Casablanca, fondé par le père Jego, et le Far de Rabat, qui ont tous deux gagné douze fois le championnat. Le Raja de Casablanca l’a décroché dix fois. Autres équipes de football qui se sont fort bien illustrées tout au long de l’histoire du championnat du Maroc : le Kawkab de Marrakech, le Hassania d’Agadir, le Maghreb de Fès, le Difaâ d’El Jadida, etc. En 2011, les cinq premiers du classement sont le Raja Casablanca, le Mas Fès, le Wac Casablanca, l’OCK Khouribga et l’OC Safi. Particulièrement réputé, le derby de Casablanca voit s’affronter les deux grands clubs de la capitale économique chaque année, le Raja et le Wydad, en présence de plus de 80 000 supporteurs, sur les pelouses du stade Mohammed V.

 

Avec quelques 80 000 licenciés et des pratiquants occasionnels, le football est le sport roi et a ses joueurs phares, comme Larbi Ben Barek, qui fait ses débuts à Casablanca en 1934, dit « La perle noire » et considéré comme l’un des meilleurs footballeurs du pays. Sans compter les prouesses de A. Belmahjoub, d’Hassan Akesbi ou encore de Tatom. Plus récemment, en 1998, le ballon d’or marocain a été décerné à Mustapha Hadji. Douze ans plus tôt c’est Zaki Badou qui avait décroché ce titre.

 

Pour permettre au football de se professionnaliser, une académie de formation a été ouverte en 2009 à Salé. Depuis lors, elle accueille de jeunes espoirs marocains. Sa capacité est de 80 joueurs par promotion.

 

Reste que le football n’est pas réservé aux hommes. Les lionnes de l’Atlas, 71e au classement de la Fédération internationale de football, ont disputé leur premier match en 1998 et ont gagné la Coupe Arabe en 2001. Toutes ces joueuses s’illustrent également dans le championnat marocain féminin, avec des équipes qui s’imposent comme le C.A. Khénifra, l’ACDA Rabat ou le FC. Berchid.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *

Bonjour

Je suis Luc de "Hors Circuit". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Appelez-nous au
00 212 (0) 661 09 06 04