Importance de la boxe au Maroc et champions Marocains

Importance de la boxe au Maroc et champions Marocains

16 mai 2019

Ce n’est que depuis une dizaine d’années que la boxe est une discipline sportive officielle au Maroc. Pourtant d’illustres champions ont donné leurs lettres de noblesse à ce sport, et ce, de longue date. A commencer par Marcel Cerdan. Bien que ce spécialiste des rings de boxe soit né en Algérie, c’est à Casablanca où celui que l’on appelle familièrement le « Bombardier marocain » commence à s’entraîner. Et c’est la ville de Meknès qui l’a accueilli pour son premier combat.

 

D’autres boxeurs marocains s’illustrent sur les grandes scènes internationales. En juin 2011 c’est d’ailleurs Yassine El Maachi qui a remporté le Prize Fighter poids légers à Londres. Quelques mois plutôt, à l’occasion de la coupe d’Afrique des Nations (Alger, décembre 2010), puis du championnat Arabe de Doha (mars 2011), les compétiteurs marocains avaient démontré leur bon niveau. Dans la première, c’est la boxe au féminin qui a brillé. Le Maroc a en effet décroché trois médailles d’or et Zahra Zahraoui a été sacrée meilleure boxeuse de l’édition. A Doha, Yassine Lakhal, le plus jeune boxeur de la compétition, a été quant à lui sacré champion arabe dans la catégorie des moins de 52 Kg. Tous sont passés par les grands clubs marocains tels que le sporting Oujda, le Kawkab Riadi de Marrakech, l’athletic sports de Casablanca.

 

Conscient du bon niveau de la boxe marocaine, le gouvernement marocain, encouragé par la Fédération royale marocaine de boxe, a pris l’initiative de créer une académie nationale, près de Ben Slimane. Il s’agit d’un centre dédié à l’entraînement des jeunes espoirs et à la formation des compétiteurs. Son premier objectif : réaliser des prouesses dans les épreuves de boxe des Jeux Olympiques de Londres, en 2012 et au-delà. Les JO portent d’ailleurs traditionnellement chance au Maroc, qui a décroché la médaille d’or à trois reprises, avec Abdelhak Achik aux JO de Séoul en 1988, Mohamed Achik, à Barcelone en 1992 et Taher Tamsamani, à Sydney en 2000.

 

De nombreuses compétitions de boxe ont également lieu sur le sol marocain, comme la coupe du groupement national de la boxe professionnelle, le tournoi du Maroc ou encore le championnat du Maroc cadets. Mais le pays s’assure également une bonne place dans les compétitions internationales de kick boxing, avec notamment un titre de champion du monde décroché par Aziz Khattou dans la catégorie des 95 kg.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *

Bonjour

Je suis Luc de "Hors Circuit". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
00 212 (0) 661 09 06 04