La K’lila, un fromage typique du Maroc

La K’lila, un fromage typique du Maroc

16 mai 2019

La K’lila est un des rares fromages qui est fabriqué au Maroc. Ce pays n’est pas traditionnellement un pays des fromages, ce ne sont que quelques éleveurs qui le fabriquent dans certaines villes et régions du Maroc. La K’lila est un fromage qui vient du sud-est du Maroc, dans la région d’Oujda et Figuig. Il est fabriqué par les femmes à partir du petit lait de chèvre, mais surtout de la chamelle, qui est caillé et séché. Ce fromage a une pâte dure, et il est très apprécié, dégusté avec des dattes, comme le veut la tradition marocaine. La K’lila peut être la base même d’un repas, avec des dattes, ou incorporée dans des recettes berbères et marocaines. Ce mets est vendu directement au client par les femmes de cette région du Maroc dans des coopératives, afin de leur permettre de gagner un peu d’argent.

Les éleveurs de chèvres ou de chameaux de la région de Figuig sont concentrés autour de l’oasis. Ce lieu est naturellement riche, pour nourrir ces animaux et les élever en toute sérénité. Ce sont les propriétaires de ces animaux qui fabriquent à base du petit lait des femelles la K’lila, pour leur consommation personnelle en majorité. Pour aider les femmes veuves ou divorcées qui ont peu de revenus, la vente de la K’lila et d’autres produits régionaux est d’une grande aide. Les habitants berbères en majorité sont les seuls du Maroc à manger ce fromage à pâte dure. Pour le déguster, il faut le réduire en poudre afin de l’incorporer dans les préparations. La notoriété de la K’lila augmente de plus en plus, car les propriétés du lait de chamelle sont reconnues. Il est par exemple fertile en produits antibactériens. Il est aussi riche en propriétés thérapeutiques et diététiques.

La K’lila orne les tables les jours de fête, mais il est difficile d’en manger en France. Ce produit régional et traditionnel n’est pas importé, et reste encore inconnu en dehors de la de la région d‘Oujda. Il faut se rendre directement chez les éleveurs ou dans les coopératives de femmes pour en acheter. Il n’est pas proposé dans les restaurants en France, ni même au Maroc. Ce met peu connu est très gouteux et il se mélange parfaitement avec d’autres ingrédients quand il est râpe. Ce peut être le cas dans les briouts, ou des bricks. Il s’accommode parfaitement à des recettes salées ou sucrées, dans des gâteaux de dattes par exemple.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *

Bonjour

Je suis Luc de "Hors Circuit". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
00 212 (0) 661 09 06 04