Plateau de Kem Kem

Situé à la frontière entre l’Algérie et le Maroc, le plateau de Kem Kem est un site réputé pour sa grande richesse en fossiles datant de la fin du crétacé. Le plateau est très prisé des paléontologues, qui, à la suite de leurs nombreuses recherches, ont conclu que Kem Kem était surement à l’époque l’un des endroits les plus dangereux de la planète.

Lors d’un séjour aventure en Jeep, vous pourrez emprunter les pistes des fascinants Kem-Kem parmi de grandes étendues désertiques de sable, de dunes et de gorges.

Histoire

Imaginez le Sahara, ce vaste désert aride. Il y a 100 millions d’années, c’était une gigantesque forêt tropicale. Des lacs, des cours d’eau et un large fleuve s’y trouvaient, nourrissant la végétation et les animaux de la région. Si on remonte encore plus loin dans le temps, cette partie du globe était sous l’eau. La région s’est développée à l’époque préhistorique. Des fossiles merveilleusement préservés témoignent d’ailleurs de cette période.

De nombreuses fouilles ont été entreprises par des paléontologues à des emplacements stratégiques au Maroc au cours des dernières années. D’incroyables fossiles ont été déterrés. On a découvert de nouvelles espèces de dinosaures et d’autres éléments majeurs qui pourraient conduire à la redéfinition des périodes archéologiques. C’est une nouvelle fenêtre qui s’est ouverte pour comprendre l’histoire des créatures anciennes qui peuplaient la Terre avant les humains.

Les dinosaures au Maroc

Dans la Préhistoire, d’énormes dinosaures vivaient au Maroc. Dans l’Anti-Atlas, qui est en grande partie fait de roches datant de l’ère paléozoïque (245 à 570 millions d'années), on trouve de nombreux calcaires des époques Cambrien, Ordovicien, Silurien et Dévonien. Ceux-ci renferment des fossiles splendidement préservés de toutes sortes d’animaux, allant des trilobites (ancêtres des mille-pattes, des araignées, ainsi que des crabes et des homards) aux Orthoceras (un genre de nautile semblable à un calmar qui possède une coquille en forme de cône). L’Anti-Atlas est un immense musée à ciel ouvert où de nombreux mystères restent à élucider.

Si vous souhaitez vous mettre en phase avec l’histoire, enfoncez-vous dans le désert du Sahara. C’est au cœur des dunes, dans le plateau de Kem Kem en particulier, que les chercheurs ont réalisés les plus époustouflantes découvertes dans le domaine de l’archéologie.

Kem Kem, le Jurassic Park marocain

Les lits de Kem Kem, dans le Sud-est du Maroc, ont révélé des vestiges de théropodes Deltadromeus, de Spinosaurus, de Carcharodontosaurus (magnifiquement représenté dans la toile Mark Hallett « Thunder Across the Delta »), et de bien d’autres dinosaures méconnus. En examinant les fossiles, les scientifiques ont constaté une importante diversité de prédateurs carnivores.

Des fossiles de différentes époques

Comme Charles Darwin l’a démontré, les roches fossiles sont des archives imparfaites. À Kem Kem comme ailleurs, les fossiles ont traversé des transformations géologiques et les différentes phases de la fossilisation, ce qui peut prêter à confusion quant à leur interprétation, notamment à propos de leur âge. C’est d’ailleurs l’un des travaux majeurs des paléontologues : examiner l’origine et l’âge des fossiles, dans l’étude de l’écologie préhistorique d’une région.

Depuis que les premières découvertes ont été faites, des chasseurs de fossiles locaux sont peu à peu apparus. La communauté scientifique collabore avec eux pour recueillir le plus de données possibles. De nombreux vestiges de théropodes de Kem Kem visibles dans les musées du monde proviennent de magasins de roche marocains.

Les expositions sur les dinosaures de Kem Kem que l’on peut aujourd’hui voir dans de nombreux musées ne sont que des bribes comparé à la réelle diversité de l’écosystème de la région. Il manque encore énormément de données géologiques pour déterminer quelles créatures ont réellement vécu à la même époque.

Séjour en Jeep dans les Kem-Kem

Votre agence de voyage vous propose un séjour unique sous le signe de l’aventure à travers le désert marocain. À bord d’un véhicule tout terrain, vous pourrez découvrir la beauté des pistes des Kem-Kem et expérimenter des routes uniques. Vous apprendrez à conduire dans le sable mou des dunes de l’erg Chebbi, roulerez sur le lac asséché Ikiri ou en bordure de falaise… Les sensations seront au rendez-vous et les paysages traversés vous en mettront plein les yeux !

Comment se rendre à Kem Kem ?

S’étendant sur 250 km jusqu’à la ville algérienne de Zegdou, le plateau de Kem Kem est accessible depuis la ville marocaine de Taouz située à 9 heures en voiture de Marrakech, vers l’Est, via les routes N12 et N9.

3 photos
Membre de Nomadays
Le réseau de spécialistes locaux

Bonjour

Je suis Luc de "Hors Circuit". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
00 212 (0) 661 09 06 04